Ce site est en cours de création...

Merci de votre indulgence pendant cette (très longue) phase de mise en route… ^_^




Exporter la page au format Open Document

Exerciseurs - Définition




La définition initiale du terme exerciseur est «un appareil (de gymnastique) permettant de faire travailler la musculature».

Dans l'usage qui en est fait ici, je pense que l'on peut considérer qu'il s'agit d'un néologisme couramment utilisé pour qualifier l'ensemble des logiciels dont la finalité est la création d'exercices interactifs, éventuellement multimédia. Exercices qui seront effectués par l'apprenant via une application fonctionnant sur un ordinateur. Nous somme donc en présence de logiciels que l'on peux ranger dans la catégorie des logiciels éducatifs, qui sont eux-même à classer dans les outils disponibles pour les TICE.

Les exercices ainsi constitués par le biais de «l'exerciseur» seront utilisable selon différents modes :

  • soit via le même logiciel que celui qui a permis de créer l'application, utilisé alors dans un mode «lecture»;
  • soit via un logiciel spécifique généralement qualifié de «Player»;
  • soit encore directement via un navigateur Web si les exercices sont installés sur un serveur Web et dès lors accessible via l'internet (ou l'intranet).


Une nouvelle définition de ce terme pourrait être :

Un exerciseur est un logiciel qui permet à l’utilisateur (enseignant ou élève) de créer ses propres questions avec ses propres documents.

Extrait de l'article Exerciseurs sur le site Les Clionautes


Dans ce sens, on peut comprendre le terme exerciseur comme un “générateur d'exercices”. Ceux-ci pouvant se présenter sous diverses formes tels des questionnaires “vrai ou faux”, des QCM, des textes à trous, des associations, des quiz, des mots croisés, des puzzles,…

Toujours dans le domaine des logiciels éducatifs, on peut également comprendre le terme exerciseur dans un sens un peu plus large. Il intègre alors non seulement les logiciels “générateurs d'exercices” mais aussi des logiciels qui permettent de s'entrainer dans différentes matières (français, maths, langues,…) sans pour autant que ces logiciels offrent à l'enseignant la possibilité de créer ou de personnaliser les exercices. Il s'agit dans ce cas de logiciels qualifiés de “fermés”, contrairement à la première catégorie considérées comme “ouverte” en ce sens qu'elle autorise justement la création ou tout au moins la personnalisation des activités ou exercices.


Liens externes